COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Débat des jeunes

©Studio Sifaka
Débat public organisé par les jeunes OBS MADA à Antananarivo

Quelles solutions pour le chômage des jeunes à Antananarivo ?

Le chômage des jeunes dans la province d’Antananarivo est une grande source de conflit. Des cas sont révélés pendant le plaidoyer des jeunes de l’OBS MADA face aux autorités, fait à Antananarivo. Le projet OBSMADA ou Observatoire des jeunes engagés pour une gouvernance plus inclusive efficace et apaisée, du Programme des Nations Unies pour le développement, financé par le Fonds pour la consolidation de la paix, et mis en œuvre par l'ONG Action Intercoopération Madagascar, le MutliSector Information Service, Alliance Voahary Gasy, l'ONG Ivorary, l'ONG Ravitsara et le Studio Sifaka.

  • Il n’y a pas assez de travail créé par l’Etat pour les jeunes. Les activités proposées par le ministère comme les appels aux projets ne conviennent pas à l’aptitude de la plupart des jeunes. En ce qui concerne le recrutement ou distributions des aides ministériels, la corruption persiste et les jeunes sont justes utilisés pour preuve de démarche. L’entrepreneuriat à Antananarivo est très difficile et les jeunes souhaitent que l’Etat leur facilite l’accès, évoque Fifaliana Raharintiana et Miora Ramiharisoa, jeunes de l’OBS MADA
  • Nombreux sont les postes et appels à projet proposés par les ministères mais les jeunes ne sont pas prêts à s’engager ou encore à se déplacer dans les Régions pour travailler, soutient Rambolarimanana Tahiana, Directeur des informations et données auprès du ministère de l’Agriculture et Elevage.
  • La Cnaps est un service pour soutenir les travailleurs à assurer leur retraite. Pourtant les jeunes préfèrent ne pas s’inscrire à la CNAPS, explique Andrianaivoarison Patrick, Chef de service des inscriptions des Travailleurs au niveau de la CNAPS.

Studio Sifaka · 2022-11-02_Fandaharana NDAO-HILAOEKY- CHOMAGE DES JEUNES ANTANANARIVO OBS MADA

Isan’ny olana goavana mahatonga disadisa eto amin’ny Faritanin’Antananaravo ny tsy fisian’ny asa ho an’ny tanora. Hevitra maro no nivoaka nandritra ny ady sisika nataon’ny tanoran’ny OBSMADA teto amin’ny Faritanin’Antananarivo tamin’ireo tompon’andraikitra. Ny tetikasa OBS-Mada izay fadaharan’asan’ny Firenena Mikambana ho an’ny fampandrosoana PNUD Madagascar, vatsian’ny Fonds pour la consolidation de la paix ary tanterahan’ny ONG Action Intercoopération Madagascar, MutliSector Information Service, Alliance Voahary Gasy, ONG Ivorary, ONG Ravitsara ary Studio Sifaka.

  • Tsy misy ny asa ary tsy sahaza ny fari-pahaizan’ny tanora loatra ny antso ho an’ny tetikasa ataon’ny ministera isan-tokony. Betsaka ny kolikoly eo amin’ny fanomezana asa na tohana avy amin’ny ministera. Sarotra ny fandraharahana satria tsy mba manamora izany ny fanjakana, hoy ny tanoran’ny OBS MADA : Fifaliana Raharintiana sy Miora Ramiharisoa.
  • Betsaka ny asa fa tsy sahy mirotsaka an-tsehatra loatra sady mifidifidy asa ny tanora. Miezaka ny fanjakana manomana tetikasa sy tohana ara-bola, hoy i Rambolarimanana Tahiana, Tale misahana ny antotan-kevitra eo anivon’ny ministeran’ny Fambolena sy fiompiana.
  • Ny Cnaps dia sehatra iray hitsinjovana ny tanora mba ho ara-dalàna ny fifampitondrana ara-kasa eo aminy sy ny mampiasa. Betsaka anefa ny tanora no mangataka tsy hiditra mpikambana ao amin’ny CNAPS. Ny Irsa alaina amin’ny mpiasa dia lalàna ary tsy mifankaiza amin’ny any ivelany, Andrianaivoarison Patrick, lehiben’ny sampandraharaha fanoratana ny mpiasa CNAPS.
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter