COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ArticlesPortraits

©Recycl’anay
Recycl’anay retravaille les jeans usés pour en faire des produits réutilisables.

Entreprendre dans le recyclage : C’est possible !

Ystalien est un jeune entrepreneur qui a choisi le recyclage comme secteur d’activité. Il est le fondateur de l’entreprise sociale Recycl’anay.

Après son baccalauréat en 2012 et une année passée en médecine à l’université d’Antananarivo, Ystalien décide finalement de retourner dans sa ville natale à Tamatave pour se consacrer à ce qu’il aime : la nature. Il a alors enchaîné les études et les formations sur la faune et la flore, sur les changements climatiques et sur leurs impacts dans le développement socio-économique. Après 5 années d’étude, il obtient son master II en environnement durable en 2018. Son parcours n’a pas été que réussite, selon lui : « En 2017, j’ai fondé UJA ou union des jeunes agriculteurs urbains, mais malheureusement ça n’a pas démarré et j’ai dû procéder à la dissolution d’UJA un an après ». Cela ne l’a pourtant pas découragé. En 2018, il a fondé Recycl’anay qui se focalise sur le recyclage de déchets.

Recycl’anay, plus qu’une simple entreprise

« Je suis parti de rien, mais juste avec l’idée de créer une entreprise de recyclage de papier au début », explique Ystalien. Avec le temps, son entreprise a évolué vers le recyclage d’autres déchets comme les plastiques ou les jeans usés. « Le plus dur, c’est de vendre et d’inciter les gens à acheter des produits recyclés, et c’est pour cela qu’on essaie d’éduquer les gens à se familiariser avec le recyclage à travers des formations, ou des émissions diffusées sur la télévision locale et sur les réseaux sociaux », poursuit-il. Recycl’anay est aussi, en quelque sorte, une continuité de sa première entreprise qui n’a pas réussi parce que son équipe appuie les personnes vulnérables dans le secteur agricole et élevage d’akoho gasy.

Aux yeux d’Ystalien, il est tout à fait possible d’entreprendre tant dans les grandes villes que dans les milieux ruraux. « Il faut savoir sortir de sa zone de confort et mettre en valeur ses capacités ! »