COVID-19 : Tous ensemble face au virus

MagazinesQuestions A / Hono ho'a ?

©Studio Sifaka
La grève des étudiants de Barikadimy son à la Une de la plupart des journaux de ce jour.

Le droit à la grève ne couvre pas le dépassement des bornes

Nanao fitakiana ny vatsim-pianarana ny mpianatra tao Barikadimy Toamasina.  Izay nifanandrify tamin’ny andro iraisam-pirenena ho an’ny zo fitakiana na ny droit à la grève. Manan-jo hanao izany ara-dalàna izy ireo araka ny nambaran’i Henintsoa Ramamonjy, mpahay lalàna. Saingy tsy tokony hihoa-pefy ihany koa anefa na hanelingelina ny fahafahan’ny hafa ny fitakiana izany. Araho ato anatin’ny hono hoa ny mahakasika izay.


Studio Sifaka · 2021-02-19_Fandaharana-HONO-AHO-DROIT-DE-GREVE

Les étudiants de l’université de Barikadimy à Toamasina se sont manifestés pour réclamer leurs bourses d’études. D’autres syndicats ont aussi fait la grève ces derniers jours. Ces  manifestations coïncident avec la journée internationale pour le droit à la grève. Ils en ont le droit toutefois, c'est régi par la loi, selon Henintsoa Ramamonjy, une juriste. Mais le fait de dépasser les bornes et les troubles à l’ordre public ou le dépassement de bornes qui conduisent à des infractions voire des crimes sont punis par la loi. Les détails dans l’émission Hono ho aho.